La vie Communale

UN PEU D'HISTOIRE

Montsûrs est situé au coeur des Coëvrons et du Pays d'Art et d'Histoire "Coëvrons-Mayenne". Notre ville est le point de départ de nombreuses routes terrestres menant à Jublains, Laval, Mayenne ou Ste-Suzanne.Notre ville est bien desservie grâce au  passage du TGV (ligne Paris-Brest) et la proximité de l'autoroute A81.

La commune se développe le long de la Jouanne, dans une vallée dominée par les collines de St Martin, du château et de St Nicolas. Montsûrs est dominée par le site du "Mons Securus" (Mont où l'on se sent en sécurité), qui a donné son nom à la ville au XIVes.

Montsûrs est connu pour son dynamisme commercial depuis longtemps (jadis, de grandes foires renommées s'y déroulaient), mais aussi pour son activité industrielle (dans le passé, l'exploitation de la ligne de chemin de fer, aujourd'hui, les entreprises Elytra, Rossignol, Cartonnage Roc, la fromagerie bio de réputation nationale).

Cette commune compte aujourd'hui 2 018 habitants, que l'on nomme les"Montsûrais"

Ville associative dynamique, Montsûrs veut être une ville festive tournée vers l'avenir.

 

La formation du village

La physionomie actuelle du village est le résultat de la jonction de trois pôles de développement, progressivement constitués au cours des siècles :

Le bourg primitif : l'ancienne église paroissiale Saint-Martin.     

Un bourg se forma d'abord  au Xes autour de l'église Saint-Martin qui fût abandonnée en 1855 (aujourd'hui, il n'en reste que le choeur, qui renferme un retable en bois de1722, réalisé par le Bourdais).

Le deuxième pôle du bourg : le château et son enceinte, propriété des seigneurs de Laval

Ce pôle  présentait sur 3 faces des escarpements naturels renforcés par de profondes douves alimentées par la Jouanne et le Vesnard. Il était protégé au nord-est par une motte surmontée d'une tour en bois. A ses pieds, le quartier du Marchis accueillait les marchés et les foires. Des remparts maçonnés remplacèrent l'enceinte primitive de bois. Le château fut partiellement détruit pendant la guerre de Cent Ans. Au début du XIXe siècle les vestiges de cinq de ces tours ainsi que ceux du château (une chapelle et la grande salle d'honneur) étaient encore visibles. De nos jours subsistent seulement la tour de la Fuie transformée en habitation et la Tour Renaise. Le reste fut totalement détruit entre1833 et 1855 pour la construction de la nouvelle église paroissiale.

La troisième partie du village : le faubourg de Crotigné.    

Ce  faubourg éloigné se trouve sur la rive droite de la Jouanne. Tout comme la paroisse Saint-Martin, ce fief appartenait aux seigneurs de la Chapelle-Rainsouin. Au XV siècle, une aumônerie destinée à accueillir les pauvres et les pélerins était située dans ce faubourg.            

 

Les personnages illustres de Montsûrs

L'Abbé Angot :                           

Le plus grand historien de la Mayenne du XIX siècle est né à Montsûrs en 1844 au numéro 57 de la Grande-Rue. Il est l'auteur de nombreuses études dont la plus célèbre s'intitule "Dictionnaire historique, topographique et biographique dela Mayenne"

Bertrand du Guesclin (1320-1380) et André de Lohéac (1408-1486) :          

Pendant la Guerre de Cent ans, en 1374, Jeanne, fille d'André de Laval épousa Bertrand Du Guesclin, célèbre chevalier breton et connétable du roi de France. Celui-ci demeura à Montsûrs pendant six ans, avant de repartir en guerre en 1380, année de sa mort. En 1384, Jeanne épousa en secondes noces Guy XII de Laval. De cette union naquirent Guy et Anne, cette dernière donna naissance à André de Lohéac en 1408 au château de Montsûrs,qui devint l'un des compagnons de Jeanne d'Arc